« Que veut cacher Michel Destot, Député-Maire de Grenoble ? | Accueil | Communiqué de presse : Création d'une commission d'enquête municipale pour le stade d'agglomération de Grenoble »

13 avril 2007

Commentaires

Caroline

Ce qui me choque, ce n'est pas le coût de la construction de ce stade (excusez-moi) mais plutôt de la destruction du parc Paul Mistral.
Car pour moi, ce n'est pas la destruction d'une partie du parc mais de l'ensemble du parc. Ce parc ne ressemble à plus RIEN !!!

MC

Vous oubliez le cout pour avoir coupé tous les arbres centenaires du parc Paul Mistral...
Il y avait beaucoup d'arbres dans ce parc et ils en coupent encore aujourd'hui...

Ville verte

J'ai toujours eu des tendances à voter pour les écologistes à Grenoble et je me suis battu contre ce projet de stade d'agglo.
Vous avez raison, je vous soutiens, continuez ainsi...

inconnu

De toutes façons, ce sont toujours les contribuables qui paient les erreurs de gestion des responsables politiques...

Vous devriez reprendre l'exemple du Cargo, c'est la même histoire que celle sur le stade d'agglo...

Georges.R de Grenoble

Et encore... je pense que le coput va encore augmenter... rien n'est terminé !!!

Encore une fois, vous avez raison. Il faut que les grenoblois aient les véritables chiffres du budget final c'est à dire ce que vont payer véritablement les contribuables.
J'ai le droit de savoir, c'est un droit !
C'est le minimum qu'ils peuvent faire.

Éric

Quelque chose me choque dans votre texte :

"Après les interminables recours administratifs et judiciaires devant les tribunaux : On arrive désormais à un montant de 64 millions d’euros HT !"

Vous semblez sous entendre que ce sont les recours qui entraîne les surcoûts.

Si vous avez étudié le dossier du stade, vous devez savoir que le coût du stade est passé de la fourchette "22,5 à 30 M€ TTC" à un coût de 55M€ HT avant le dépot des recours contre les multiples permis, et que ce coût a été actualisé à 64M€ pour tenir compte, entre autre, du retard pris par le chantier à la suite du rejet des appels d'offres.

Le surcoût dû aux recours est parfaitement négligeable devant l'énorme coût du chantier.

Merci de corriger votre texte en conséquence ou de me répondre sur ce point.

Si vous deviez ne pas corriger votre texte, cela montrerait une démarche partisane et enlèverait toute crédibilité à votre action.

Observatoire de la dépense publique

Cher Monsieur "Eric",
Vous avez raison, nous avons donc changé le sens de la phrase sur cet article et sur tous les autres documents.

En espérant que cette modification vous convienne.
N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et à nous envoyer par e-mail des informations sur tel ou tel sujet...

Bien cordialement,
Jérémie Borj

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

juin 2007

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30